Visite de Kyoto avec un guide francophone privé

Bien que le Japon se soit ouvert au tourisme dans les années 70, le pays n'a connu un essor considérable qu'au cours de ces 15 dernières années.
Cette croissance spectaculaire trouve sa source dans le développement du tourisme asiatique (Chine, Corée, Taiwan, Hong Kong...) qui de par sa proximité géographique représente, aujourd’hui plus de 80% du tourisme au pays du soleil levant.
Les règles sociétales du "bien-vivre ensemble" à la Japonaise, ou la politesse, le respect et la discipline s’entremêlent, ne sont pas toujours bien respecté par ce tourisme de masse.
La plupart des 23 sites inscrits au patrimoine de l’humanité sont souvent pris d'assaut par des touristes qui se cantonnent uniquement à ne visiter que des sites inscrits par l'UNESCO.
La preuve la plus flagrante est Kyoto l'ancienne capitale, ou ce phénomène se limite aux 17 sites inscrit à l'UNESCO, pourtant la ville la plus touristique du Japon abrite plus de 2 000 monuments historiques ! 
Il est certain que si ces sites font partie du patrimoine mondial, c'est qu'ils présentent un intérêt culturel et historique, mais faut-il uniquement s'en tenir à la visite de ces lieux ? alors qu'il existe également une "culture du secret" sur des endroits qui possèdent tout autant de splendeurs, de mythologies et d'importances historiques.
C'est pourquoi nous vous proposons une perspective plus complète en visitant en notre compagnie, ces sites touristiques aussi bien que des "trésors" à découvrir en dehors des sentiers battus.
Volontairement, sur cette page de suggestions, nous ne faisons pas mention de ces lieux dont nous avons la connaissance et qui, pour la majorité d'entre eux, sommes les seuls guides francophones à sillonner.

Organisez vos visites sur mesure avec un guide au Japon


visite du Kinkakuji avec un guide parlant le francais specialise dans les sejours au Japon

Le temple bouddhique Kinkaku-ji (Pavillon d'or) est situé dans un écrin de verdure symbolisant le paradis du bouddha Amida.
En admirant ses murs recouverts de feuilles d'or se refléter majestueusement sur l'étang qui l'entoure, on comprend aisément pourquoi le "bijou" de Kyoto est l'un des endroits les plus visiter du Japon. En 1994, le Pavillon d'or est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.


 fushimi Inari Taisha  sejour a la carte avec guide francophone au Japon

Le Fushimi Inari Taisha est le sanctuaire shintoïste le plus grand et le plus important parmi les 30 000 sanctuaires dédiés à la déesse Inari : patronne des commerces, gardienne des maisons, protectrice des femmes et souvent associée aux moissons et à la richesse. Le sanctuaire aux 10 000 torii (portail traditionnel Japonais), accueil pour l'Hatsumode (la première prière de l'année) chaque année 2,7 millions de visiteurs.


le temple kyomizu dera guide francais a kyoto

Kiyomizu-Dera (eau pure) est un complexe de temples bouddhiques et de sanctuaires shintoïstes. Il a été enregistré au patrimoine mondial culturel de l'Unesco en 1994.
Avec ces 5,5 millions de visiteurs par an, il est, dans l'esprit des Japonais, le temple de Kyoto le plus apprécié. Les visiteurs y viennent pour boire l'eau aux vertus thérapeutiques de sa fontaine.


bambouseraie de Arashiyama accompagner par un guide prive francophone au japon

Arashiyama (montagne de la tempête) se situe au pied des montagnes.

Renommé pour sa forêt de bambou géant et son pont Togetsukyō (pont qui traverse la lune), représenté dans une série d'estampes du maitre Hokusai. Sillonnez Iwata-Yama la montagne des singes, le temple bouddhique Tenryū, ou prendre le Sagano "romantic train" (un train de type trolley qui serpente dans la montagne), pour couronner une journée bien remplie.


 ginkaku ji visite privee personnalisee guide francophone au japon

Le Ginkaku-Ji (le pavillon d'argent) est un temple bouddhique bâti en 1482 pour rivaliser avec le Kinkaku-Ji (le pavillon d'or). Ses splendides jardin de mousses et jardin de pierres et sables ratissés sont l'expression immuable de la zénitude.
Nombre de Japonais estime qu'il est plus beau que son homologue doré

le Kinkaku-ji car il incarnerait davantage le raffinement dans la simplicité de la culture japonaise.


byodo in le temple du phenix visite guidee a uji guide prive a kyoto

La petite ville d'Uji au sud de Kyôto doit sa renommée à son excellent thé vert (l'Ujimatcha), mais aussi à deux de ses sites inscrit en 1994 au patrimoine mondial de l'UNESCO; le majestueux temple Byodo-in (le temple du phénix, construit en 1053 et représenté au revers des pièces de monnaie de dix yens depuis 1951) ainsi que le plus vieux sanctuaire shintoïste du Japon l'Ujigami Jinja.


le Sanjusangen do avec un guide accompagnateur parlant francais a kyoto

Le Sanjūsangen-dō (Pavillon des trente-trois intervalles) est un temple bouddhique fondé en 1132. Consacré à Kanon divinité aux 11 visages et 1 000 bras, grâce de la compassion.
Ses 118 m de long (plus longue structure en bois du monde) préservent secrètement 1 001 statues de bois sculptées puis recouvertes d'une couche d'or.


temple zen daitokuji guide au japon

le Daitoku-ji (construit en 1319) est un complexe de 22 temples bouddhique zen situé dans une enceinte murée dans le nord de Kyoto, mais seulement 4 d'entre eux sont ouverts régulièrement les 18 autres restant fermés au grand public pour se consacrer aux affaires religieuses.Il est dit que la contemplation de ces karesansui (jardins de pierres secs où les mouvements de l'eau sont figurés par du gravier ratissé autour des pierres) favoriserait la spiritualité.


notre service d'accompagnement personnalise pour le château Nijo-jo de Kyôto

Le château de Nijō-Jō fut construit en 1603. Derrière un double rempart de pierres lui donnant des allures de forteresse se trouvent deux bâtiments construits exclusivement en bois de cyprès les palais Ni-No-Maru et Honmaru.

D’impressionnantes peintures ornent les portes coulissantes des quelques 33 pièces du château d'une superficie de 800 tatamis.


 kennin Ji temple zen  visite personnalisable guide prive a kyoto

Le Kennin-Ji est le temple bouddhique zen le plus ancien du Japon.

Sa doctrine zen fut enseignée pour la première fois en 1202.

Bien qu’il se trouve au cœur du quartier très animé de Gion, c’est un endroit parfaitement paisible. Contempler son estimable kare-Sansui (jardin sec), encouragerais à la méditation et permettrais de recevoir une inspiration révélatrice.