visites guidées privées à kyoto


Kurama-dera est un temple bouddhiste situé sur la montagne sacré éponyme au nord de Kyoto. Lieu de naissance du Reiki, de ce site émanerait une énergie spirituelle spéciale, les légendes racontent qu'il y a 6 500 000 ans Goho Mao-Sun, le grand esprit de l'univers, atterrit tout en haut de la montagne Kurama, venant de la planète vénus en tant que roi spirituel de la terre.


le pittoresque village de Kurama est une excellente retraite pour ceux qui recherchent l'intimité. Le Kurama Onsen est L'un des rares onsen à proximité de Kyoto, c'est un endroit idéal pour se détendre. Il y a des bains extérieurs avec une belle vue sur la montagne ainsi que des bains intérieure avec des espaces de détente.


L'âge de fondation du Kibune Jinja est aussi vieux qu'inconnu, autrefois il était vénéré comme le sanctuaire qui protège les eaux de Kyoto. De nos jours, il est reconnu pour ses Omikuji uniques, un art divinatoire sur papier dont l'encre ne peut se révéler qu'immerge dans l'eau de la source. La divinité de l'eau accordant de l'importance à la transparence, il est dit que ces résultats sont exacts car ils sont visibles à travers vous.


La randonnée facile entre les villages pittoresques de Kurama et de Kibune et une excursion de 4 km dans la montagne boisée, entre spiritualité et nature, en chemin vous découvrirez plusieurs sanctuaires berceaux du Reiki (Sujogata, Ni Fado Maoden) et emprunterez "le chemin des racines" une fameuse partie de foret avec des arbres qui poussent en rhizomes.


Lors d'une visite à Kyoto, le quartier traditionnel de Gion est incontournable, tant ces rues pittoresques bordées de Machiya (anciennes Maisons qui abritaient autrefois artisans et marchands) vous feront voyager dans le passé. Gion est séparé en 3 parties: le quartier des geishas, le quartier des restaurants et le quartier qui mène jusqu'au temple Kyomizudera.


Construit il y a plus de 1 200 ans, pour protéger Kyoto du mal, Shimagamo jinja fait partie des 17 sites inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Le sanctuaire est situé dans Tadasu no Mori (forêt où les mensonges sont percés à jour). Une tradition veut que les fidèles trempent leurs pieds dans l'étang Mitarashi pour se laver de leurs péchés ou pour s'assurer d'un accouchement sans complication.


Le temple Jojakkoji est l'un des endroits les plus sous-estimés d'Arashiyama. La sérénité qui émane des terrains moussus de son charmant jardin en fait un endroit idéal pour échapper à la foule et prendre un moment pour apprécier la vraie beauté de Kyoto. Autre rareté, le Honden abrite une statue de Myoken qui est déification de l'étoile polaire.


En plein cœur de la bambouseraie d’Arashiyama, et cependant peu fréquentée, se trouve la villa Okochi Sanso. Autrefois la résidence d’Okochi Denjiro (1898-1962), un célèbre acteur de films muets . Il aura fallu 30 ans de travail à Monsieur Okochi pour que son jardin atteigne cette perfection, le jardin ne fut ouvert au public qu'à sa mort. La villa est également bien connue pour ses vues sur la ville de Kyoto.


Kosho Ji est un temple zen situé à Uji. Son origine remonte en 1233 et fut édifié par Dôgen qui était le plus grand maître de l’école Soto bouddhisme zen. À condition de respecter les us et coutumes des moines et excepter leurs dortoirs, il est possible de visiter l'ensemble du monastère y compris leur très particulière salle de méditation Zazen.


Dans l'Iwatayama Monkey parc à Arashiyama, 120 macaques originaires d'Okinawa sont laissés en liberté. Vous pourrez leur donner à manger tout en étant protégée par des grilles où les singes viennent attraper la nourriture que vous leur présentez. Ces singes ont tous un prénom. De la terrasse d'observation il y a une vue imprenable sur presque toute la ville de Kyoto.


Optimisez vos journées de visites avec votre guide au japon