Visites guidées de Tokyo avec nos guides francophones


En compagnie de votre guide - accompagnateur français au Japon, visitez la mégapole de Tokyo.

C'est en 1590 que Tokugawa Ieyasu fonda la dynastie des shoguns qui dirigèrent le Japon de 1603 à 1867.

Leur règne est plus connu sous le nom époque Édo, du nom de la ville qu'ils choisirent pour capitale.
En ce temps-là, Édo (江戸 l'estuaire) est un petit village de quelques centaines de chaumières de paysans

et de pêcheurs du Japon oriental.
En 1868 le pouvoir est repris par l'empereur Meiji et pour rompre les liens avec ses prédécesseurs décida

que désormais Édo se nommerait Tokyo.(東京 la capitale de l'Est)
Avec seulement 410 ans d'existence,
Tokyo n’est comparativement à d’autres métropoles de la planète pas très ancienne, pourtant elle a très rapidement évolué jusqu’à devenir la forme d'aire urbaine la plus peuplée

au monde.

Tokyo n'est d’ailleurs plus une ville depuis 1943, mais une agglomération de 23 arrondissements.

Aussi étrange que cela puisse paraître Tokyo est la capitale du Japon, sans pour autant être reconnue comme

une ville.

Les 36 889 Km2 de superficie de l'agglomération du "grand Tokyo", qui ne représentent guère plus de 2%

du territoire national, abritent pourtant un quart de la population japonaise, soit 43,2 millions d'habitants.

Il est facile de se perdre dans cette mégapole bourdonnante.

Ce géant mondial de la technologie, des communications, des transports, du commerce et siège d’institutions financières de premier plan, regorge de gratte-ciels gigantesques, de panneaux éclairés au néon mais aussi d'innombrables rues sans nom.

C'est aussi à la fois la ville au monde avec le plus de restaurants (+150 000) et celle qui en possède le plus
avec 3 étoiles au guide Michelin.(13 soit 3 de plus que Paris)
Mais sous le vernis ultramoderne, il y a aussi de vieux quartiers, des magasins traditionnels, des espaces verts
et de magnifiques temples et sanctuaires.

Visiter Tokyo en compagnie d'un guide privé francophone, c'est appréhender le contraste saisissant

du mariage de la modernité de pointe avec la culture japonaise ancienne, la contradiction d'une ville qui vit

à la fois dans le passé et dans le futur.

Tokyo est, à bien des égards, l'une des villes les plus fascinantes du monde: gigantesque, tentaculaire, surprenante, excentrique, démesurée, surpeuplée, chère et toujours passionnante.


Préparer votre visite sur mesure à Tokyo avec un guide privé au Japon


Ces suggestions de lieux pour des visites guidées au Japon sont proposés à titre d'exemple, vous pouvez naturellement décider de vous faire accompagner où bon vous semblera dans la région du Kanto.

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions avant de réserver.

Nos guides privés parlant français au Japon se feront un plaisir de vous répondre.


Akihabara est un quartier que l'on croirait tout droit sorti du futur.
Longtemps dédié à tous les fans de la culture “Otaku”(un terme
qui fait référence aux jeunes Japonais introvertis et passionnés
par les jeux vidéo, les dessins animés, les mangas et les figurines
de collection). Le quartier est aussi devenu peu à peu celui des “idols”, stars absolues de la pop culture nippone.

Le quartier d’Asakusa, l'endroit le plus traditionnel de Tokyo, s’est développé autour du plus vieux temple bouddhique de la capitale.
La légende rapporte que le Senso-ji fut construit en 645 après que les deux frères Hinokuma, qui pêchaient sur la rivière Sumida, trouvèrent dans leurs

filets une statue de la déesse Kanon et se convertirent au bouddhisme.


La tour de Tokyo fut érigée en 1958 pour servir d'antenne relais à la chaîne de télévision publique NHK. Plus haute et plus légère que la Tour Eiffel dont

elle s'inspire (333 mètres contre 325 mètres et 4 000 tonnes contre 10 000 tonnes), la tour propose un panorama depuis l'observatoire de plus de 100 Km de visibilité à l'horizon.

Les plus téméraires pourront mesurer leur courage en affrontant ses
590 marches.

Odaiba est un quartier de divertissement situé sur une île artificielle de la baie de Tokyo à voir, son impressionnant Gundam à taille réelle s'anime plusieurs fois par jour (robot mécha de 20m de haut), Le Miraikan (Musée national des sciences émergentes et de l'innovation, pour avoir un avant gout de la technologie du futur) en soirée se relaxer à l'Ooedo Monogatari, (un onsen ouvert 24h/24 qui reproduit l'époque Édo,Tokyo en 1800) où vous vous baladerez en yukata (kimono d’été léger).

 


L'arrondissement de Shibuya, c'est la statue du chien Hachiko, son carrefour des millions de fois traversé, photographié et filmé, ses écrans géants et
ses mélodies numériques qui se superposent dans une atmosphère qui rappelle Blade Runner. Un symbole de ce quartier est la tour 109 qui renferme
une centaine de boutiques consacrées aux dernières tendances de la mode, endroit où les créateurs de mode du monde entier sous couvert d'anonymat viennent y chercher l'inspiration.
 

 

Pourtant Située à 20 km d'Akihabara (la terre sainte de tous les gamers), l'Anatta no Warehouse est de toutes les salles de jeux d'arcade du Japon, sans aucun doute la plus extravagante. les concepteurs n’ont ménagé aucun effort pour recréer soigneusement l’atmosphère des rues étroites de la ville fortifiée de Kowloon (qui a inspiré les films  Ghost in the Shell et Blade Runner). Que vous jouez ou non aux jeux vidéo est sans importance, l'expérience est unique et les sensations garanties.

Le Kōkyo ou palais impérial de Tokyo est en plein centre de la capitale. Il abrite la résidence de l'empereur du Japon. La plus grande partie du palais n'est pas accessible au public à l'exception des jardins de l'Est, un site d'un calme étonnant au milieu de l'effervescence tokyoïte. L'intérieur du palais est ouvert
au public seulement deux jours par an, le jour de l'anniversaire de l'empereur (actuellement le 23 décembre) et pour le Nouvel An.
 

Dans l'avenue Omotesando (surnommée les Champs Elysées de Tokyo) se trouvent les plus prestigieuses enseignes de luxe et pour attirer les visiteurs, elles ont laissé carte blanche aux plus grands architectes contemporains. cependant le bâtiment le plus surprenant se situe dans une petite ruelle en retrait de l'avenue, la boutique Sunny Hill, œuvre de l'architecte japonais Kengo Kuma à utiliser la technique architecturale jigoku-gumi qui repose entièrement sur des joints en bois, sans clou. 


Inaugurée en 2012, avec ces 634 mètres, Tokyo skytree est la construction la plus haute du Japon. Édifiée sur 3 pieds pour offrir la meilleure résistance aux séismes, elle devient cylindrique à partir de la moitié de sa hauteur pour résister aux typhons. Outre l'incomparable sensation aérienne de flotter, à tout moment de la journée, la tour propose aux regards des visiteurs un panorama digne d’intérêt avec une vue majestueuse de jour sur le mont Fuji et une vue phénoménale de nuit sur les lumières de la ville .


Pour gagner du temps, choisissez nos guides privés parlant le français